Médicaments injectables

Equipe du Pr. J.F. GOOSSENS

Axe 1 : Analyses de principes actifs, métabolites et  produits de dégradation

Complexation "drug - cyclodextrine"

Le savoir-faire de notre équipe concerne le développement de méthodes par chromatographie en phase liquide (HPLC, UPLC) et en phase supercritique (SFC) couplée à un détecteur à barrettes de diodes (DAD) et à diffusion de lumière (DEDL) et en électrophorèse capillaire couplée à un détection par fluorescence induite par laser (LIF) ou par spectrométrie de masse (TQ)  pour le dosage de principes actifs, de métabolites et de produits de dégradation. La mise au point des méthodes séparatives est réalisée par une approche monovariée ou à l’aide de plans d’expériences. Dans le cas de principes actifs chiraux, les méthodes chromatographiques ou électrophorétiques sont optimisées en utilisant des sélecteurs chiraux de type polysaccharidiques ou cyclodextrines. Ces méthodes ont été mises en œuvre afin d’évaluer la cinétique de racémisation de divers composés. Les mécanismes d’interconversion entre les formes dextrogyre et lévogyre sont élucidés par résonance magnétique nucléaire. 

Axe 2 : Développement d'automates de préparation des médicaments injectables

Refusion de l'élastomère du flacon Crystal

Cet axe de recherche a pour objectif d'évaluer de nouveaux flacons utilisés lors de  la fabrication de formes injectables prêtes à l’emploi, dans les unités de production centralisées du CHRU.  Un nouveau système de remplissage et de conditionnement reposant sur l’association de flacons en Cyclic Olefin Copolymer (COC), clos, stériles, prêts à l’emploi appelés flacons Crystal® et d’un outil spécifique permettant le remplissage et la re-fusion du septum conduisent à une maîtrise maximale des conditions aseptiques. La stabilité physico-chimique des principes actifs en solution ainsi que leur adsorption éventuelle sur le corps de ces flacons est également évaluée.  

Axe 3 : Evaluation des mesures de confinement lors de la préparation des médicaments injectables 

  • Confronté en pratique à la fabrication des médicaments injectables, nous travaillons sur les moyens de confinement des zones à atmosphères contrôlées et des opérateurs lors de la fabrication des préparations injectables contenant des principes actifs connus pour leur potentiel carcinogène, mutagène ou toxique pour la reproduction (CMR). Nous avons développé une expertise sur les risques de contamination liés à la phase de préparation, notamment des médicaments anticancéreux injectables. Nous évaluons les performances de différents dispositifs clos afin de limiter les taux de contamination résiduelle des environnements de travail  dans les unités de préparation des chimiothérapies cytotoxiques. Les résultats obtenus à la fin de l’étude pourraient aboutir à un changement radical des pratiques hospitalières actuelles.
  • Malgré les améliorations technologiques apportées sur les dispositifs médicaux clos afin de limiter les risques d'exposition des opérateurs, un taux de fuite résiduel subsiste, conduisant à une accumulation des produits toxiques dans l’environnement. Dans ce cadre, une méthodologie visant à tester les moyens d’élimination des cytotoxiques déposés sur différents types de surfaces de travail a été développée. Des procédures d’évaluation de la contamination et des méthodes efficaces de décontamination sont actuellement mises en œuvre.